Restaurant Sens & Bund Shanghai frères Pourcel

La semaine dernière je dinais avec ma copine et mes parents au Sens & Bund (18 on the bund, sous le Bar Rouge) car mon père trouvait que ca serait une bonne opportunité de faire découvrir la cuisine Francaise et le service à la Francaise à ma copine.

Pour plus de 5000 RMB pour 4 personnes on aurait pu s’attendre à avoir un service et une nourriture à la hauteur d’un grand restaurant français… Il n’en fut rien… La nourriture était correcte sans plus, les quantités risibles (mon filet de bœuf a 3xx Rmb devait faire 2 lamelles de 50 grammes chacune tout au plus, il y avait tellement peu de légumes avec que j’ai du commander une purée à une 40aine de RMB qui semblait avoir été faite au mixer pour ne pas dire en sachet mousseline…) . Même déceptions sur les autres plats (jarret de veau, turbot …) .

Le service en dehors du maitre d’hôtel français était plus proche de celui d’une brasserie que de celui d’un 3 étoiles de ce prix. La vue sur Pudong est belle mais encore faut il avoir la chance que votre place soit alignée avec les petites fenêtres …

Bref c’est limite du vol en comparaison de ce qu’on a d’habitude en France comme qualité de nourriture et de service pour un tel prix. Cela me conforte dans l’idée de rester loin des restaurants expats quand je suis en Chine et que quitte a faire des frais, je préfère aller dans un grand restaurant chinois où l’addition atteindra au maximum les 300 RMB par personnes en faisant des folies…

Adresse :
Sens & Bund Shanghai
6F, Bund 18, 1 Zhongshan Dong Yi lu
près de Nanjing Dong Lu

中山东一路1号外滩18号6楼

Cout : 600 à 800 RMB par personne + Vin

À quel point ce message vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 4 / 5. Décompte des voix : 22

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

7 réflexions sur “Restaurant Sens & Bund Shanghai frères Pourcel”

  1. Benoit laboureux

    je n ai jamais vu de 3 * en chime avant de l ouvrire on se renseigne

    Faut savoir qu a partir du 10 juillet 2008, il n y avait plus de chef de cuisine au sens & bund mais juste un second asiatique qui peut etre n etait meme pas la ce soir la.
    le contrat des freres pourcels etait arriver a son terme en juillet 2008
    Malheuresement, il y a des compagnies peu serieuses a Shanghai qui ne trouve pas necessaire de le stipuler
    jusqu a ce qu il est trouver nouvel aquereur d ou l ouverture du nouveau concept.
    Enfin,faut dire aussi que vouloir manger du 3 maccarons francais en chine au jour d aujourd hui, c est un peu comme vouloir ce faire un bon restaurant japonais dans le sud de l Afrique noire,
    faut qu a meme pas rever.

  2. je n ai jamais vu de 3 * en chime avant de l ouvrire on se renseigne

    J’imagine que ca s’adresse au commentaire du couple egalement decu. Maintenant leur reprocher ce raccourci je trouve ca un peu abuse vu la facon dont les 3 etoiles des freres pourcelle ont  ete utilises pour marketer le sense and bund (et leurs autres restaurants).

    A titre de comparaison je suis allé a Tan Wai Lou a l’étage en dessous il y a qq mois. J’ai très bien diner pour 500 RMB / 2 personnes (boissons mais pas de vin) avec la meme vue et le service sans être transcendant était tout a fait correcte et correspondait a cette gamme de prix/restaurant. Avec du vin et pour 4 on en aurait eu pour 1500 RMB maximum dans un cadre soigne et avec une vue identique a celle qu’on avait en haut au sense and bund… La nourriture chinoise etait basee sur des produits de qualité en quantité respectable et tres bonne. Dommage qu’en payant  3 a 4 fois plus cher 1 etage au dessus on ait pas eu la meme chose en version francaise…

    Quand on peut faire d’excellent diners a 4 pour moins de 1000 rmb dans Shanghai, il est logique qu’on soit déçu en mangeant beaucoup moins bien dans un restaurant qui se réclame du savoir faire des frères Pourcel, qu’on y débourse 5000 RMB pour en plus être servi de façon déplorable (seul le maitre d’hotel savait ce qu’il faisait). Que vous soyez un fan du Sens ou un employé, c’est comme cela que nous avons vécu cette soirée, c’est donc comme cela que je la retranscris, pas besoin d’être aussi agressif…

    D’ailleurs il a maintenant ferme remplace par un nouveau resto Mr and Mrs Bund…

  3. benoit laboureux

    bonjour

    je n ai jamais vu de 3 * en chime avant de l ouvrire on se renseigne allez manger au jardin des sens a montpellier apres je sui pret a lire vos critique

    quand je voie des gens quil parle de se qu il ne conaisse pas sa m enerve desoler

    et je n ai pas peur de metre mon non

    benoit laboureux

  4. Bref ne pas confondre ce que les frères Pourcel font en France et ce qu’ils font en Asie………
    Je n’ai pas d’action.

  5. 3 étoiles ?
    Où ça ?
    Source ?
    Et les prix dans un 3 étoiles français sont…comment dire…quelque peu différent !
    Excellent souvenir, certes un peu daté, soit printemps 2006.

  6. Notre premier mot est… déception.

    Nous avons été à ce restaurant, ma femme et moi. Nous avions au préalable déja goûté aux plus grands restaurants bruxellois (nous sommes belges).

    Nous nous faisions une grande joie d’aller à ce grand restaurant trois étoiles, nous qui n’avions jamais été à plus haut qu’une étoile. Quelle belle manière de symboliser notre voyage de noces.

    L’acceuil fut somptueux, le décor magnifique, le souci du détail au-délà de ce que nous avions osé espérer…

    Et puis… La catastrophe ! Certes la carte était alléchante, et nous nous fîmes un plaisir de nous concocter un programme à la hauteur de ce qui aurait dû être le point d’orgue de notre voyage de noces. Quelle désillusion s’en suivit…

    Tout d’abord, les amuse-gueules, anonymes, ne nous laissaient présager rien de bon. Même constat pour tous les entremets qui furent servis durant toute la visite…

    Ensuite, il s’avéra que le serveur fut incapable de nous conseiller un vin en fonction de ce que nous avions choisi et nous dûmes opter pour un vin que nous connaissions déjà pour « ne pas prendre de risques ».

    La principale déception vint du repas en tant que tel. Le met était franchement anodin, nous avions l’impression que c’était à la portée de n’importe quel cuisinier.

    Nous fûmes loin de notre espoir de goûter à la cuisine d’un fin chef de cuisine qui optait pour des aliments triés sur le volet et qui déployait tout son talent d’alchimiste pour transformer tous ces ingrédients en un chef d’oeuvre justifiant ses trois étoiles.

    Nous étions en droit de nous demander dans quelle mesure ces étoiles n’étaient pas davantage justifiées par l’extraordinaire emballage que par le produit en tant que tel.

    Après cela, l’orthographe hésitante de la carte n’était qu’anecdotique. Quant au limoncello servi en digestif, il était au niveau du repas… Imparfait ! Ils l’ont servi tempéré, dans un verre non givré…

    Ce trois étoiles de Shanghai était loin, trés loin de valoir un restaurant étoilé de Belgique ! Il est évident que le même restaurant en Europe n’aurait pas droit à autant d’éloges !

    Si vous voulez vous faire plaisir à Shanghai, évitez cela à tout prix, la déception est garantie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page