Jour 4 : Vue panoramique de Shanghai et visite de Pudong

Décidément, les matins sont difficiles, ci bien que je commence souvent ma journée qu’au moment du déjeuner…

Averti que le restaurant panoramique de mon hôtel sera fermé pour un mois à partir de demain pour rénovation, je me dis qu’il était tant d’y faire un tour. Ce dernier semble désert et je demande s’il est possible que je prenne une table près de la fenêtre. On me dit « Oui » (les chinois ne savent pas dire non) et on me montre par la même occasion un petit panneau sur la table qui ne dit pas « non fumeur » mais « table nécessitant de commander pour au moins 150 RMB » ! Décidément, il n’y pas plus capitaliste que les chinois 🙂

Déjeuner en Room Service à l’hotel

N’ayant pas mangé de bœuf depuis 4 jours, j’en profite pour commander un Grilled Australian Kobe Beaf Sirloin (une entrecôte en bon français) servi sur du Yam frit et des épinards, accompagné d’un gratin dauphinois. L’ensemble était plutôt sympathique sans être exceptionnel pour autant. La vue panoramique était plaisante même s’il est vrai que je commence à m’y « habituer ». Ce qui était bien c’est que j’avais aussi la vue de l’autre côté de la ville que je connaissais moins bien.

Une fois rassasié, je décide de partir à la conquête de Pudong que j’avais jusque là beaucoup observé de loin mais dont je ne m’étais pas approché (hormis en passant par l’aéroport).

Bund sightseeing Tunnel

Mon voyage commence par mon traditionnel périple à travers le Huang Pu Park pour rejoindre le Bund et emprunter le tunnel piéton traversant la East N°1 Zhongshan Road permettant de rejoindre Nanjing road.

En prenant ce tunnel les fois précédentes j’avais remarqué qu’en prenant à gauche, on pouvait rejoindre le « Bund Sightseeing Tunnel ». Ce tunnel touristique permet en fait de passer sous la Huang Pu River pour rejoindre Pudong depuis le Bund. La traversée est payante (40 RMB – 4 à 5 euros pour un aller- retour). Dans le tunnel circulent de petites cabines comparables aux cabines de montagne qu’utilisent certaines stations de ski. Mais ce n’est pas un simple moyen de transport, c’est également une attraction à part entière consistant en un flux d’ampoules et de lasers de couleur animés. C’est à la fois très kitch et bluffant de voir des choses si simples produire un tel effet. Décidément les Shanghaien ont l’art de jouer avec les lumières et de mélanger l’utile et l’agréable.

Me voila arrivé à Pudong dont l’équivalent français le plus proche est la Défense). Le gigantisme des gratte-ciel et leur nombre frappe d’entrée de jeu. Le plus étonnant de tous est sans doute la Pearl Tower dont les sphères et les lumières nocturnes avaient déjà attiré mon attention depuis ma fenêtre de chambre.

Les infrastructures routières sont très larges par rapport au flux de voitures relativement modeste. La conduite y est d’ailleurs moins agressive, on peut traverser sans trop de crainte. Les travaux de terrassement tournent a plein régime bien que nous soyons Dimanche.

Super Brand Mall de Shanghai

Je rentre dans un centre commercial (un de plus) et constate la démesure de ce dernier : 9 étages gigantesques avec une superficie d’exposition probablement supérieure au double voire peut être même au triple de l’ensemble des bâtiments de galeries Lafayette Haussmann à Paris.

On se demande comment ces centres peuvent fonctionner d’autant que les prix pratiqués sont souvent élevés, les gens ont plus l’air de regarder que de consommer et la taille et le nombre de centres dépasse complètement l’entendement.

Les points de restauration (notamment de restauration rapide américaine) tournent pour leur part à plein régime. Mais il en va de même pour les restaurants asiatiques qui y sont implantés. Cela m’amène d’ailleurs à comprendre pourquoi il y a si peu de restaurants qui « donnent envie » dans les rues. La plupart des restaurants qui soignent les apparences sont en fait à l’intérieur des centres commerciaux. Les restaurants qui ont un accès direct depuis la rue sont pour la plupart implantés dans des bâtiments délabrés qui seront probablement rasés un jour prochain pour être remplacés par des gratte-ciel abritant un centre commercial aux niveaux inférieurs… C’est une façon de gérer l’espace très différente de celle à laquelle on est habitué en France.

Shanghai Pearl Tower

Après cette visite, je me rends à la Pearl Tower, point le plus haut de Shanghai. Il y a 3 formules de visite. Si vous vous arrêtez au premier niveau (situé à 90m), la somme  payer sera assez faible. Pour atteindre les 263m la somme à dépenser sera un peu plus conséquente, et enfin pour atteindre les 350 mètres (le « Space Module »), il vous faudra débourser 100 RMB. J’ai comme beaucoup opté pour cette dernière formule mais pour avoir testé tous les niveaux, je dois reconnaître que la formule 2 est suffisante. C’est joli et sympa pour prendre quelques photos, mais finalement ca n’apporte pas grand-chose.  D’ailleurs c’est un peu pénible car après avoir fait la queue pour monter, il faut faire la queue pour redescendre et les asiatiques ne sont pas particulièrement doués pour faire la queue…

Je me balade ensuite du côté du convention centre et décide de repartir vers le Bund.

Avant de rentrer à l’hôtel je décide de me rendre à pied à la Gare de Shanghai pour faire un repérage du trajet pour le lendemain. Mais les distances sont toujours trompeuses à Shanghai, tout à l’air si proche sur le plan… Après 10-15 minutes de marche, voyant que je n’avais parcouru qu’un tiers du trajet et qu’il me faudrait de toute façon revenir, je décide de rebrousser le chemin alors que la nuit commence à tomber.

La journée de Lundi consistera à visiter le campus de Fudan en vue d’être familiarisé avec ce dernier avant les inscriptions prévues Mardi. L’entrée à l’université devrait être l’occasion de côtoyer un Shanghai plus convivial et moins touristique.

À quel point ce message vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne 4.1 / 5. Décompte des voix : 23

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page